Ce champ est invalide

La vie en copropriété

  • vendredi 10 novembre 2017 - N°2359

    SOLUCOP

    La vie en copropriété

    Microcosme

    Qui n’a jamais assisté à une réunion de copropriétaires ne peut tout à fait appréhender la teneur des propos et des décisions qui y sont prises. Certes, me direz-vous et à juste titre, que pour y prendre part il faut une condition sine qua non : être propriétaire. Très juste. Car des étages séparent le simple locataire au vénérable propriétaire. Une sorte de déférence s’instaure dans l’ascenseur social qui sépare celui qui paie son loyer chaque mois et celui qui s’acquitte de l’impôt foncier, du ravalement de la façade ou des peintures des parties communes. Ce n’est pas tout à fait le même monde. A certains égards, cette vie d’un immeuble peut faire penser à une comédie humaine, chère à Balzac mais aussi au livre de Georges Perec «La Vie mode d’emploi». Ce roman retrace la vie d’un immeuble entre 1875 et 1975. Il évoque ses habitants, les objets qui y reposent et les histoires qui directement ou indirectement l’ont animé. Une vie en copropriété, c’est un peu cela. On y trouve les occupants historiques qui siègent aux étages nobles. Ceux-là ont tout vu et tout connu depuis des décennies et ils scrutent les moindres faits et gestes des nouveaux venus afin qu’ils ne nuisent pas à la souveraine tranquillité de l’immeuble. Sinon à la prochaine réunion de copropriété, devant l’autorité du syndic, un code de bonne conduite leur sera administré. Et il en va ainsi dans chaque immeuble, multiplié par autant d’étages et d’appartements. C’est ce que l’on peut appeler le vivre ensemble. Avec ses heurts et ses bonheurs... comme dans la vie.

    « Retour

Annonces légales

Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia

Agenda

Tous les évènements

Annuaire droit & chiffre

Ce champ est invalide

Newsletter

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide