Ce champ est invalide

En toute confiance

  • vendredi 24 novembre 2017 - N°2361

    Les Entreprenariales

    En toute confiance

    Question de confiance

    Les Entreprenariales 2017 mettent l’accent sur la confiance comme ressort de la performance en entreprise. Ainsi, le dirigeant doit faire confiance à son équipe, à ses projets, à l’avenir et à la conjoncture. Mais par-dessus tout, il doit faire confiance à lui-même. C’est le paramètre principal dont va découler tout son processus de management. Sans lui, le doute va s’installer ce qui va déséquilibrer les rapports avec ses salariés. Un manque de confiance en soi peut très vite entraîner des malentendus et des raidissements qui, au fil du temps, vont déboucher sur des conflits plus graves, grippant les rouages de la bonne marche de l’entreprise. Pareil au rapport amoureux, l’être jaloux n’a pas confiance en lui... comment peut-il alors avoir confiance en l’autre ? Comme l’écrivait le philosophe et sociologue Roland Barthes dans ses «Fragments d’un discours amoureux» : «Comme jaloux, je souffre quatre fois : parce que je suis jaloux, parce que je me reproche de l’être, parce que je crains que ma jalousie ne blesse l’autre, parce que je me laisse assujettir à une banalité : je souffre d’être exclu, d’être agressif, d’être fou et d’être commun». Le monde de l’entreprise n’est pas très loin de cette réflexion dans ses rapports humains construits parfois sur les binômes «dominant-dominé», «blessant-blessé», «dirigeant-dirigé». Tout est une question de dosage car en toute chose, il existe un juste milieu. Et puis, il faut partir d’un constat évident : il faut faire confiance aux gens. A qui d’autre pourrions-nous faire confiance ?

    « Retour

Annonces légales

Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia

Agenda

Tous les évènements

Annuaire droit & chiffre

Ce champ est invalide

Newsletter

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide